Données structurées : utilisation pour le SEO et la rédaction web

par (suivez-nous sur )

À quoi servent les données structurées ?

Les données structurées sont un format normalisé permettant de donner des informations sur le contenu des pages web aux moteurs de recherche.

Ainsi, implémenter les données structurées sur les pages de son site aide Google, Bing et Yahoo à mieux comprendre les thématiques et les sujets abordés par ces dernières. 

Elles permettent surtout d’enrichir l’affichage des informations sur les pages de résultats des moteurs.

Voilà pourquoi vous trouverez souvent l’expression « résultats enrichis » ou « Rich snippets » lorsqu’il s’agit de les qualifier.

En effet, elles améliorent la visibilité des résultats sur Google.

Ci-dessous, quelques exemples pour mieux comprendre l’intérêt de leur utilisation :

Recette de cuisine :

Dans le cas d’une recette de cuisine, il est possible de mettre en valeur sur les pages de résultats des moteurs, les informations relatives à l’auteur de la recette, la description de la recette ou la date de publication de celle-ci.

Article de blog :

Dans le cas d’un article, les données structurées peuvent fournir des informations sur les différents auteurs qui publient des articles pour un blog.

Les nom et prénom de l’auteur ainsi que la description de son activité peuvent ainsi être mis en valeur.

Hotcards permet de créer gratuitement des bios d’auteur personnalisables et partageables sur les réseaux sociaux. Celles-ci s’intègrent dans les articles des rédacteurs web. Ces cards génèrent automatiquement des données structurées. Inscrivez-vous ici si vous souhaitez avoir des informations sur le lancement prochain de l’outil !

Pourquoi utiliser les données structurées ?

Comme indiqué ci-dessus, les données structurées renseignent les moteurs de recherche sur le contenu d’une page web.

Bien que les données structurées ne soient pas un critère de positionnement pour Google, leur implémentation apportent des bénéfices non négligeables.

Elles permettent d’enrichir les pages de résultats de Google et d’améliorer leurs taux de clic.  

Le taux de clic est un critère SEO qui est pris en compte dans l’algorithme de classement de Google.

En reprenant l’exemple des recettes de cuisine, l’intégration des données structurées permet le type d’affichage ci-dessous :

Données structurées : recette de cuisine

Les informations suivantes sont ajoutées à la présentation classique des résultats :

– Une image
– la notation
– le nombre d’avis
– le temps de préparation de la recette
– le nombre de calories.

Cette présentation est beaucoup plus engageante que la présentation habituelle.

Exemple d’affichage d’actualités liées au COVID :

Ici, nous remarquons une image, le nom du journal, son logo et la date de parution de l’article.

Schema.org

Schema.org propose des schémas de données structurées (ou micro-données).

Schema.org a été mis en place par Google, Yahoo, Bing et Yandex en 2011. Il permet de baliser sémantiquement les contenus.

Schema.org permet aux robots d’indexation d’avoir une meilleure compréhension sémantique des pages web.

Il consiste en une série de balises simples qui enrichissent le langage HTML. 

Il existe plusieurs méthodes pour intégrer les données structurées dans les pages web. 

JSON-LD est la plus commune et la plus recommandée.

Schema.org

Les autres formats de données structurées disponibles sont RDFa, Microdata ou Microformats.

Ces équivalences semblent cependant plus être disponibles sur le site Schema.org.

Attention car l’intégration des données structurées ne garantit pas l’affichage de résultats enrichis dans les résultats de recherche des moteurs !

Google prend en compte d’autres critères tels que l’autorité d’un site, la pertinence entre la requête et la page web afin d’afficher un contenu amélioré dans ses résultats.

Testez vos données structurées

Vous pouvez tester les données structurées que vous implémentez sur vos pages web en utilisant l’outil suivant : https://search.google.com/test/rich-results

Page de présentation générale de l’outil :

Tester les données structurées

Exemple avec la page d’accueil du site de l’agence SEO Netaudience :

Vous obtenez un résultat concernant l’implémentation des données structurées sur une page.

La partie « Éléments détectés » présente le type de résultats enrichis qui sont proposés par celle-ci.

Données structurées et rédaction web

En fonction du type d’articles que vous rédigez, n’hésitez pas à y intégrer les données structurées.

Pour cela, consultez le site Schema.org qui indique toutes les données qui vont vous permettre de mettre en place un balisage sémantique adapté.

Si vous utilisez JSON-LD, le code est à placer dans le header de la page web (voir exemple ci-dessus).

Cette démarche est très bénéfique en terme de visibilité et de trafic.

Il s’agit juste d’une routine à mettre en place comme le SEO on-page après la rédaction d’un article.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions à ce sujet.

Vous pouvez aussi commenter cette publication si vous souhaitez y voir ajoutée d’autres éléments.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x